La vieillesse autrement

L’objet scientifique de ce carnet est de faire apparaître un impensé de notre monde actuel, à savoir le jugement implicite qu’il porte sur le vieillissement. Quelle positivité pouvons-nous accorder à ce phénomène inévitable dans une société qui est entièrement construite autour de la compétitivité et de la rentabilité ? Au-delà de cette question, l’enjeu est aussi de montrer que la philosophie, simplement par sa capacité de clarification de nos pratiques et de nos représentations, a un rôle social majeur à jouer. Il s’agit moins d’énoncer des valeurs que de comprendre comment nous fonctionnons, et penser l’impensé de nos conduites pour ne plus en être tributaires.


Une réflexion sur « La vieillesse autrement »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.